Actualités

Janvier 2022 : La dernière passerelle du P6 "A saute Linon" est achevée : La période de beau temps de mi-décembre ayant permis de couler les fondations, c'est en janvier 2022 que les travaux ont pu reprendre. Il est désormais possible de faire la boucle de randonnée en sécurité et en toutes saisons.  

Décembre 2021 : Dimanche 5/12 à 21h, M6 présentait dans "Dossier tabou" : « La face noire des énergies vertes » 

Cette émission, présentée par Bernard de la Villardière, lève le voile sur la face noire des énergies vertes. Pour faire face au réchauffement climatique et réduire ses émissions de CO2, la France s’est lancée dans la «transition énergétique ». Depuis, les éoliennes et les panneaux solaires fleurissent dans nos campagnes et soulèvent toujours plus d’oppositions.

"Dossier Tabou" mène l’enquête sur ces énergies vertes. En caméra cachée, on découvre les pratiques des commerciaux de ces nouvelles énergies. Leur principale motivation : l’argent ! Ils n’hésitent pas à offrir des sommes vertigineuses pour convaincre les maires d’installer des éoliennes dans leurs communes. Alors la promesse des énergies renouvelables ne serait-elle qu’une illusion ? Les promoteurs seraient-ils plus intéressés par le business que par l’écologie ?

A Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) à 16 kilomètres des côtes, on s’apprête à implanter 62 éoliennes de la taille de la tour Montparnasse. Pour cela, il faudra pourtant détruire les fonds marins dans une zone qui abrite des dauphins, des phoques ou des coraux millénaires. Et cette électricité subventionnée coûtera trois fois plus cher que le prix moyen !

"Dossier Tabou" a aussi mené l’enquête sur les panneaux solaires. En France, on rase de plus en plus de forêts pour implanter ces centrales que l’on dit « vertes ». Mais cette énergie est-elle aussi propre qu’elle en a l’air ? 80% des panneaux installés en France sont produits en Chine.

Dans la région de Leschan, on découvre les effroyables conditions d’extraction de la silice, la matière première indispensable pour produire ces panneaux photovoltaïques. Les Ouïghours qui ont fui leur pays, nous révèlent que la Chine a recours au travail forcé pour raffiner la silice. Bernard de La Villardière a aussi mené l’enquête jusqu’au Ghana. C’est ici qu’arrivent les premiers déchets issus des énergies renouvelables… Dans de gigantesques décharges à ciel ouvert…

Cette enquête de terrain bien étayée donne matière à réfléchir sur la saturation éolienne, sur les pratiques commerciales agressives et sur la révolution verte à marche forcée. Les images des immenses parcs éoliens dans la somme et en Bourgogne nous rappellent la Montagne Noire ou la région de Lézignan/Narbonne. De même, les sites photovoltaïques qui fleurissent dans les Landes nous rappellent  les parcs de Moussoulens, Villegailhenc etc...

Quelques liens pour revoir l'émission en replay :

 https://tpmpreplay.com/dossier-tabou-la-face-noire-des-energies-vertes/

https://replayradio.net/dossier-tabou-la-face-noire-des-energies-vertes-%E2%80%93-du-dimanche-5-decembre-2021_ef96edd14.html

et si problème ou si vous préférez youtube :

https://www.youtube.com/watch?v=p01pfxeuxfQ

Novembre 2021 : Mercredi 04 novembre 2021 à 23h30, à une heure bien tardive pour avoir une grande audience, a été diffusé sur W9 le film « Éoliennes : du rêve aux réalités ». Il s’agit d’un film documentaire français réalisé en 2021 par Charles Thimon qui interroge de nombreux intervenants et dresse un bilan de la production éolienne d'énergie, notamment son efficacité énergétique et ses limites écologiques. 

Quelques soient le regard et le ressenti personnel que nous pouvons avoir sur le sujet, il est dénoncé l’idéologie qui a été construite sous l’égide de la transition énergétique, de la décarbonisation, de l’écologie etc… Deux portes s’offrent alors à nous : La mixité de la production énergétique et l’utilisation raisonnée de nos dépenses énergétiques. A méditer à l’époque du tout numérique, du tout connecté, du tout électrique…

          Voir le film en entier ou en fractionné (1h58) https://www.youtube.com/watch?v=Vf9EbpzDvoY

Novembre 2021 : Projet de construction d'une passerelle sur le sentier P6 "A saute Linon". Le Ministère de la transition écologique a présenté en début d’été le plan « Avenir Montagne » visant à soutenir et développer le tourisme durable en montagne par la réalisation/restauration de sentiers. L’association a déposé un dossier, par l’intermédiaire et avec le soutien de la Mairie, pour la construction d’une passerelle sur le Linon qui permettra son franchissement en sécurité en toutes saisons ainsi que deux passages surélevés pour éviter le piétinement de zones humides. Le repérage de l'emplacement de la passerelle est fait et un groupe de plusieurs bénévoles s'est déjà constitué pour démarrer le chantier. Cependant, le transport du bois et la construction prévue courant décembre nécessiteront de faire appel à du renfort. Qu'on se le dise !

Juillet 2021 : Vendredi 16 juillet au matin, fin de l'enquête publique sur encore un nouveau projet en Montagne Noire. Vous avez dit « saturation » ? Ce parc de 6 éoliennes de 125 mètres de haut en limite de Lacombe viendrait s’ajouter à plus de 80 éoliennes déjà existantes dans le « Haut-Cabardès » et aux 23 en instruction… Cette fois, il s'agissait de la forêt de Ramondens. Le maire de Lacombe, Benoît Soulié et son Conseil municipal, les représentants du Collectif d'élus et d'habitants d'Arfons et Lacombe et Patrice Lucchini président de l'association Vent mauvais (11) ont expliqué lors d'un point presse les raisons de leur opposition au projet éolien d'Arfons dans la forêt de Ramondens porté par Valorem en densification de la centrale existante d'Arfons-Sor. De nombreux habitants de la Montagne Noire étaient présents ainsi que des représentants d'association comme ETP de Brousses et Villaret (11) et Protection Somail et Montagne Noire des Verreries de Moussans (34) qui ont remis au Commissaire-enquêteur leur avis défavorable au projet et exprimé leur solidarité. 

Quid des risques d’altération de la qualité de l’eau (Barrage de La Galaube), de la préservation des zones humides et de la prévention des inondations… Voir le courrier de l’association ETP motivant son avis défavorable.  Courrier commissaire enqueteur arfons 2021Courrier commissaire enqueteur arfons 2021

Juin 2021 :   De nouvelles indications ont été apportées sur les topos et notamment sur le P3, le P4 et le P6. 

Construction d'une passerelle sur le nouveau sentier qui permet de franchir le Boufiau sans avoir à escalader ou à mettre les pieds dans l'eau en périodes de crues. Merci à toute l'équipe pour leur travail et aux donateurs des poutres et bastaings.

                                     1 poutres posees 3                                            6 passerelle prete 3

Mai 2021 :  Finalisation du nouveau sentier P6 - "A saute Linon". Le débrousaillage est terminé et le balisage fait. Après de nombreuses modifications, la dernière version du topo 4 pages est disponible en ligne en date du 30 mai. Bonne découverte à tous ! 

A noter également : le rafraichissement du balisage de l'ensemble des itinéraires est également terminé ; le P4 "Entre forêts, prés et fontaines" est décrit et conseillé en sens inverse ; le P5 "L'itinéraire sans nom" a enfin trouvé une identité... Désormais, il s'agit de "Autour des sources du Trapel".

Mars 2021 Une enquête publique est ouverte sur le projet OSTWIND concernant le site « Les Ailles/Les Moussels » de la commune des Martys. Nous déplorons l’implantation de ces nouvelles éoliennes qui va participer à la densification du contexte éolien déjà existant et augmenter de façon exagérée les nuisances déjà subies par l'exploitation agricole située à proximité immédiate. (Cette exploitation est face à déjà 16 éoliennes...). L'association ETP, à la suite des riverains et de l'association "Vent Mauvais", est allée rencontrer le commissaire enquêteur et déposer un courrier argumenté d'opposition au projet. Courrier commissaire enqueteur les martys 2021Courrier commissaire enqueteur les martys 2021 

Aout 2020 et Avril 2021 :  Le projet de création d'un nouveau sentier sous  VILLARET est en cours de réalisation pour joindre dans une boucle Le Rebombié Bas, le confluent de la Dure et du Linon et retour par le Linon ou le Chemin des Vignes déjà très emprunté par les riverains.

Les demandes d'autorisations de passages nécessaires au tracé de l'itinéraire ont été aimablement données par les propriétaires concernés. Nous les en remercions vivement au nom de tous les habitants. Quelques cailloux ont été déplacés afin de faciliter le passage à gué du Linon juste avant sa confluence avec la Dure.  Le sentier baptisé "A SAUTE LINON" va pouvoir être rendu public pour le mois de mai une fois le balisage et la rédaction du topo terminés. 

 Juillet 2020 : La réhabilitation de la passerelle du Rebombier a nécessité, outre un bon nettoyage des parties amont et en aval du ruisseau, la reconstruction des murs de pierres sèches et le recalibrage du sentier.  

                                                20200713 111153                      20200713 110444

Juin 2020 : Les matinées des 19 et 20 juin ont permis, le nettoyage et le débrousaillage des sentiers à grand renfort de motofaucheuse, rotofils, tronçonneuses et autres cisailles. Une pause conviviale a bien entendu cloturé ces séances de travail. Les jours suivants, quelques irréductibles ont poursuivi le travail au rotofil afin que l'ensemble des parcours soient opérationnels pour l'été.